• International Socièty of Historical Defeat  05/07/2015

 

  • Camarade Grec :
  • Parfois le sens des mots  s’use avec le temps, et le mot disparaît avant que son sens ait changé, parfois il arrive de garder le mot alors que son sens a changé . Les mots « camarade «  et « Grec » dont le sens dans la langue est indiscuté, entrent dans cette deuxième catégorie, car leurs sens sont différents de ceux qu'on leur  prête encore ; et que ni ce sens ni ce prêt ne sont innocents.
  • Camarade et grec appellent donc  deux remarques : la première sur camarade, son sens est ici celui que ce mot a pris    dans la révolte du siècle dernier et des assauts contre ce monde, il est  devenu le déguisement  de toutes les traitrises et  défaites  du siècle passé.Ce mot s’était forgé dans des luttes sauvages et contenait  le sens, la chaleur  de la fraternité et de l’échange, entre ceux qui s’étaient choisis pour renverser ce monde. Il a depuis  été transformé pour devenir celui des bourreaux de la contre révolution et du totalitarisme.
  • Grec est plus récent dans son ancienneté, il garde la force de la mythologie qui a fondé l histoire et  d’un peuple  qui le premier à voulu saisir le mouvement de  la pensée de  manière systématique.Il était , depuis ces dernières années,  ce mot légèrement flou  qui évoquait  des émeutes lointaines et incompréhensibles,  toujours étouffées,  mais pour l’instant jamais totalement maitrisées.Depuis syriza, il a connu  un regain de célébrité avec un gestionnaire chargé d’éteindre ces braises qui rougeoient encore  à la porte de l ‘occident.
  • Bien que  ce referendum qui n ‘est que l’autre forme du plébiscite, ait donné les pleins pouvoirs  pour liquider le plus rapidement les dernières oppositions à des mesures qui serviront aussi prochainement à l’Espagne, les forces jetés dans la bataille montrent combien la peur est aussi présente dans le camp ennemi.
  • Le constat que l’on peut déjà tirer de ce moment, après le plébiscite d’ Alexis Tsipras, est que  l’acceptation d’une  antépénultième mesure d’austérité, apparemment renégocié,  se fera sans doute maintenant très rapidement. Mais le simple fait que la moitié du « peuple » Grec se soit abstenu malgré la mobilisation de l’énorme machine consensuelle   montre combien  le feu est encore loin d’être éteint,   et qu’une fois ces mesures adoptées,  la partie continue en Grèce, mais aussi dans toute l’Europe.

  •  Salut aux  Koukoulofori

  •   Mourad Beleksir pour   International Socièty of Historical Defeat
  • International Socièty of Historical Defeat :Franck Chrétien ,  Najet Benshorf,  Mourad Beleksir, Alexis Koufodinas, Jurgen Noll , David Ackermann,  Lucia Pinot Grigio .